Vers une école inclusive

10ème Journée Nationale des Dys… et maintenant ?—(1D+2D)

M. Frédéric TACON, Président de l’Association Avenir Dysphasie Bretagne, vous invite à diffuser très largement le programme de la Semaine Nationale des DYS (du samedi 8 au mardi 18 octobre 2016). Organisée pour la 10ème année consécutive par la Fédération Française des DYS, cette journée a pour objectif d’informer et de sensibiliser le grand public sur la réalité des troubles DYS. Vous trouverez, sous ce lien, l’affiche et le programme de la Journée organisée le lundi 10 octobre à BREST et le jeudi 13 octobre 2016 au RELECQ-KERHUON. Des professionnels de Santé et de l’Education interviendront tout au long de ces journées. Cette manifestation s’adresse aux professionnels et aux familles. Lors de cet évènement, des permanences seront également tenues par les Associations DYS du Finistère : Dyspraxie France DYS (DFD 29), Association des Adultes et Parents d’Enfants DYSlexiques du Finistère (AAPEDYS 29), Association Avenir Dysphasie Bretagne (AAD BRETAGNE)

La notion d’école inclusive repose en premier lieu sur un principe éthique : celui du droit pour tout enfant, quel qu’il soit, à fréquenter l’école ordinaire. Elle s’oppose à l’exclusion ou à la mise à l’écart de certaines catégories d’enfants, en fonction de leurs caractéristiques. Elle se distingue aussi de l’intégration dans le sens où il ne s’agit pas d’accepter à l’école, ou d’y réintégrer, des enfants considérés au départ comme nécessitant une éducation séparée, en raison de différences ou de particularités. Une telle orientation mène en effet « à se demander quels élèves peuvent effectivement bénéficier de l’intégration et, par conséquent, quels dispositifs adopter : intégration à temps partiel ou non, classes ou unités spéciales etc… » (Plaisance, 2005).

L’éducation inclusive, au contraire, est une position radicale « demandant que les écoles se transforment elles-mêmes en communautés scolaires où tous les apprenants sont accueillis sur la base d’un droit égal » (Armstrong, 1998, p. 53). Tous les enfants y ont, a priori, leur place de plein droit. Ce principe dépasse largement les seuls enfants en situation de handicap et concerne l’ensemble des élèves, quelles que soient leurs caractéristiques, individuelles, sociales, culturelles. Poser ce principe ne signifie pas pour autant un nivellement des différences, mais au contraire une reconnaissance de la diversité. L’objectif est de développer une école qui accepte et prenne en compte les différences. « Une école inclusive accueille tout le monde sans distinction. Cela signifie que la culture de l’école doit être telle que personne ne soit stigmatisé (…).

A télécharger : le dossier du Ministère de l’Education Nationale : « L’école inclusive, une dynamique qui s’amplifie en faveur des élèves et des étudiants en situation de handicap ».

Sitographie

Des ressources

Annuaire des structures éducatives et médico-sociales du Finistère partenaires des écoles 2017

L’école inclusive, une dynamique qui s’amplifie : Document à télécharger http://cache.media.education.gouv.fr/file/12_Decembre/11/7/ecole_inclusive_dossier_complet_376117.pdf

Vers une école inclusive, intervention de Véronique Poutoux – mercredi 22 mars 2017