Climat scolaire et éducation à la relation

Dernier(s) document(s) mis à jour sur cette page : climat scolaire - Mis à jour le 27 novembre 2020

Le pôle éducation pédagogie animation propose des animations transversales autour du climat scolaire, la bienveillance éducative, la coopération…
Pour solliciter un accompagnement d’équipe en établissement, le chef d’établissement fait une demande auprès de la DDEC.

Pour lutter efficacement contre le harcèlement scolaire dans une action éducative, des méthodes s’appuyant sur l’empathie des enfants et des jeunes, sur leur intelligence à trouver des solutions pour résoudre les situations, sont proposées aux établissements

La méthode No Blame est simple à mettre en oeuvre en équipe et permet des résultats rapides et efficaces durée dans la plupart des situations détectées à tous les niveaux de classe (1D-2D). Cette méthode peut faire l’objet d’un accompagnement en établissement, après une demande auprès du pôle éducation pédagogie de la DDEC du Finistère. Vous trouverez ci-dessous des informations sur la méthode No Blame :

  • Diaporama : Méthode No Blame
  • Film témoignage – Merci au collège Ste Ursule à ST POL DE LEON

Ressources et dispositifs complétementaires :

Fait avec Padlet

Outil auto-diagnostic pour mesurer la qualité du climat scolaire dans son établissement :

Outil autodiagnostic

Ludovic Boucher, chef d’établissement à l’école Sainte-Marie à Lampaul Plouarzel a été interviewé lors de la journée temps fort du 8 novembre 2017 par RCF Finistère :

RCF : Interview Climat Scolaire

Article LE TELEGRAMME sur le temps fort Climat Scolaire du 08/11/2017

Dossier et documents « Les temps du corps à l’école »

Fichier Les temps du corps à l’école PDF

Document Les temps du Corps à l’école PDF

Document annexe Les temps du corps à l’école PDF

 

Ressources :

Pratiques corporelles de bien être, mieux apprendre à l’école, mieux gérer sa classe »
Ouvrage coordonné par Annie Sébire et Corinne Pierotti
Edition Revue EPS 2013

https://www.reseau-canope.fr/innovation2014/la-reussite-educative.html?tx_cndpvideoflv_pi1%5Bidvideo%5D=35

Les pratiques corporelles de bien-être

Les pratiques corporelles de bien-être comme la relaxation, la respiration, la gymnastique lente, par exemple, facilitent les apprentissages. Les récentes recherches en neurophysiologie et en neuropédagogie le confirment. Corinne Pierotti et Annie Sébire, deux conseillères pédagogiques en EPS, proposent des exercices pour favoriser le bien-être et l’empathie à l’école.

Corinne Pierotti et Annie Sébire, conseillères pédagogiques en Éducation physique et sportive (EPS) dans l’académie de Paris, proposent de nombreux modules de formation sur les pratiques corporelles pour favoriser le bien-être et l’empathie à l’école. Lors de la Journée de l’innovation 2014, elles ont présenté leur expérimentation « Pratiques corporelles pour être bien à l’école ».

Annie Sébire et Corinne Pierotti ont coordonné un ouvrage, Pratiques corporelles de bien-être (Éditions EPS, 2013), qui propose de nombreux exercices basés sur des pratiques existantes. Il constitue un manuel à l’usage des enseignants soucieux de construire un climat de classe serein et, donc, propice au travail. Ces pratiques envisagent le corps comme un support essentiel de l’activité mentale mais aussi de l’activité relationnelle et empathique. C’est en effet à travers notre propre corps que nous avons, en écho, connaissance du corps d’autrui.

La proposition est claire : éduquer le corps, mais également éduquer par le corps. Les pratiques corporelles de bien-être proposées dans le livre (ainsi que dans la vidéo, des mêmes auteures, présentée ci-dessus) ne sont pas réservées aux cours d’EPS ; elles peuvent être utilisées à tout moment en classe.

Les auteures ont retenu 7 familles d’exercice :(Concentration, Relaxation, Respiration Gymnastique lente, Gymnastique volontaire, Massage, Visualisation)

En savoir plus sur le travail de Corinne Pierotti et Annie Sébire

Pour aller plus loin, certaines notions telles que les émotions, la conscience corporelle, l’estime de soi, la connaissance de soi, ainsi que les références théoriques sous-jacentes seront développées dans un second temps dans un prochain ouvrage, qui sera réalisé en collaboration avec la Revue EPS et la Délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire.

Quelques ouvrages sur la pratique corporelle, les émotions et la connaissance de soi.

  • Cosnier J. (1994), Psychologie des émotions et des sentiments, Paris, Retz.
  • Damasio A. (2010), L’Autre Moi-même. Les nouvelles cartes du cerveau, de la conscience et des émotions, Paris, Odile Jacob (nouv. éd. 2012).
  • Damasio A. (1999), Le Sentiment même de soi. Corps, émotions, conscience, Paris, Odile Jacob (nouv. éd. 2002).
  • Dejours Ch. (2001), Le Corps, d’abord, Paris, Payot (nouv. éd. 2003).
  • Descamps M.-A. (1993, 2e éd.corrigée), Le Langage du corps et la communication corporelle, Paris, PUF.
  • Mead G. H. (2006 / 1963), L’Esprit, le soi et la société, Paris, PUF.
  • Schilder P. (1968), L’Image du corps, Paris, Gallimard (réimpr.1980).
  • Varela F., Thompson E, Rosch E. (1993), L’Inscription corporelle de l’esprit, Paris, Seuil.
  • Conférence de Corinne Pierotti et Annie Sébire lors du congrès de l’Association générale des enseignants de l’école maternelle (AGEEM) . « Des pratiques corporelles de bien-être » (vidéo sur YouTube).
  • « Calme et attentif comme une grenouille »la méditation pour les enfants avec leurs parents avec CD, Les arènes, 2012
  • « respirez » la méditation pour les parents et les ados avec CD, Les arènes, 2015
  • « calme et attentif comme une grenouille » ton guide de sérénité avec CD, les arènes ,2017
  • Stretching et yoga pour les enfants, Jacques Choque, Amphora 2005
  • Le yoga des petits , Elisabeth Jouanne ,Bayard éducation
  • La douce, Claude Cabrol, Paul Raymond, éditions MDI, 1987

Présentation du réaménagement du collège Saint Vincent à BREST pour un climat scolaire serein, favorable aux apprentissages en tenant compte des nouvelles approches pédagogiques au profit de tous les élèves :

Epaces scolaires St Vincent

Exemples de messages écrits soutenants et encourageants :

  • « Tous les travaux sont rendus dans les temps, quel sérieux dans le travail ! »
  • « Je vois que tu t’accroches pour me rendre ce que j’ai demandé, continue ! »
  • « Vous me manquez beaucoup »
  • « Vous êtes une classe au top ! »
  • « Bravo pour l’effort soutenu en cette période difficile »
  • « Prends une pause ! »
  • « Tu fais de ton mieux »
  •  » Nous vous retrouverons avec plaisir »
  •  » C’est important pour nous de savoir que vous allez bien »
  •  » Je sais que je peux vous faire confiance pour mener à bien ce projet »…

Expression et projet autour des émotions, les messages clairs …

 

Compétences émotionnelles cycle 1

 

Compétences émotionnelles cycle 2

 

Compétences émotionnelles cycle 3

Réunion tripartite parents/enseignants/élèves ; rencontres individuelles en contexte COVID-19

La réunion tripartite ou rencontre individuelle (parent-enseignant-élève) est un élément essentiel de l’année scolaire pour mieux comprendre les élèves, faire connaissance avec les familles, présenter les attendus, construire la continuité du parcours, envisager l’orientation, expliciter les compétences de l’élève dans les différents domaines ou dans sa discipline.

Ce contact direct avec les familles est mis à mal avec le contexte sanitaire, l’objectif étant de ne pas brasser les personnes. En effet la foire aux questions du ministère de l’éducation nationale dit à ce jour :

« Les réunions avec les parents d’élèves organisées en présentiel au sein d’une école ou d’un établissement scolaire sont-elles autorisées ?

Les réunions parents-professeurs, même organisées selon un système de prise de rendez-vous, conduisent à un brassage important de personnes et posent la question du respect de la distanciation physique. Elles sont donc vivement déconseillées. Afin de maintenir le lien, indispensable, avec les familles, des rendez-vous individuels seront proposés aux responsables légaux, de préférence à distance ou en présence sur rendez-vous. »

 

Pourtant des pistes existent et sont à explorer afin de conserver ce lien indispensable entre l’école et la famille :

Ce temps nécessite d’être préparé :

  • Prise de rendez-vous avec invitation dans le cahier de correspondance de l’élève ou en ligne (ENT de l’établissement, framadate, formulaire en ligne ou papier)
  • Un document questionnaire adressé en amont à la famille et à l’élève citant les objectifs de la rencontre et des questions préparatoires à l’échange. Exemples :
  • Le temps est limité (de 10 à 30 minutes par famille qui sera reçue par un ou 2 enseignants de la classe)
  • Faire des essais pour se sentir à l’aise avec l’outil si l’entretien a lieu en visio
  • Envoyer le lien de la rencontre à distance

La coopération avec les parents d’élève est une compétence inscrite dans le référentiel des professeurs et personnels d’éducation de 2013

Il s’agit pour le ou les enseignants de :

  • Faire connaissance / se faire connaître / faire connaître l’établissement pour les nouvelles familles
  • Présenter les attentes des enseignants, les méthodes pédagogiques proposées, les modalités d’évaluation par compétences, le SCCC jusqu’au cycle 4 , le bulletin, les dispositifs d’accompagnement mis en place dans l’établissement …
  • En lycée professionnel informer sur les périodes de PFMP
  • Informer sur les outils de communication école famille en particulier les nouveaux outils numériques
  • Ecouter les parents sur ce que l’enfant ou le jeune vit hors de l’Ecole
  • Ecouter le jeune sur ses goûts, ses réussites, ses ressentis par rapport à l’Ecole
  • Faire le point sur la scolarité, les compétences développées disciplinaires et transversales, les acquis, les difficultés rencontrées et les pistes pour progresser
  • Echanger sur le parcours d’orientation en lien avec ses compétences scolaires et hors champ scolaire
  • Répondre où recueillir les questions que les parents se posent sur la scolarité de leurs enfants. La réponse peut être différée si besoin.

Concrètement, un exemple :

Accueillir le jeune et sa famille. (Prévoir le trombinoscope de la classe, on sera peut-être surpris de voir la totalité du visage du jeune en visio.)

  • Bonjour Je suis Mme … Ravie de vous rencontrer

Commencer l’entretien par un élément positif sur le jeune

  • Jules est un élève souriant et agréable

Demander au jeune de décrire comment il se sent dans la classe, dans ses apprentissages et écouter la famille sur ce que vit le jeune ?

  • Je vous avais transmis un document pour préparer notre échange. Avez-vous pu le compléter ? Je suis à votre écoute …

Faire le point sur les réussites, les compétences développées (disciplinaires et transversales), les acquis : avoir le bulletin et cahier de suivi sous les yeux.

  • Jules est impliqué et sait travailler en groupe. Les résultats sont bons en maths et en sciences. Dans la dernière évaluation en littérature, j’ai pu remarquer que Jules avait bien compris les textes proposés, les réponses étaient pertinentes.

Exprimer et faire exprimer les difficultés rencontrées et les pistes concrètes pour progresser

  • En français, les résultats sont fragiles du côté de l’orthographe et de la grammaire, en anglais également. Que proposes-tu pour progresser ? Pourrais-tu utiliser des cartes mentales pour apprendre les règles de grammaire en français et en anglais ? Pourrais-tu essayer de lire régulièrement ? Est-ce que si je déposais sur l’ENT des vidéos qui expliquent les règles, cela te semblerait plus facile pour apprendre ?

Echanger sur la suite du parcours et l’orientation en lien avec ses compétences scolaires et hors champ scolaire, inviter la famille à en échanger avec le jeune.

  • Je vous invite également à présenter à votre enfant différents métiers (liens vers des vidéos) et d’en échanger avec lui afin de cheminer progressivement vers une ou des idées pour son orientation. Avez-vous d’autres questions ?

Remercier, redire quelque chose de positif et encourager

  • « Merci beaucoup pour cet échange, je suis ravie que nous ayons pu nous parler, je pense qu’avec les pistes que nous avons évoquées, Jules est en bon chemin pour réussir ! »

 

Ressources complémentaires :

L’éducation à l’intériorité est essentiel pour les élève aujourd’hui. Il s’agit de leur apprendre à se connaître eux-même, à poser leur attention, à se concentrer, à vivre l’instant présent en étant attentif à ses émotions et à ses besoins.  Ces temps d’intériorité peuvent prendre diverses formes :

  • Temps de méditation de pleine conscience

 

 

 

 

 

  • Sophrologie : Les grands axes des interventions sont :
    1 Maîtriser la respiration abdominale qui permet la détente, la relaxation.
    2 Connaître son corps, exprimer ses ressentis et ses émotions, vivre l’instant présent en
    pleine conscience pour mieux se centrer et se concentrer.
    3. Remplacer les pensées négatives par des pensées positives, libérer son esprit pour
    être disponible pour les apprentissages.
    4 Avoir confiance en soi, en ses capacités et les développer.
    5 Développer sa bienveillance envers soi-même, les autres et son environnement.
  • Yoga
  • Relaxation
  • Temps de prière

Atelier Zen au CDI

L’éducation affective, relationnelle et sexuelle fait partie intégrante des programmes scolaires.

Des interventions ont lieu dans les établissements scolaires :

    • Association EREAS , créée en 2007 à Quimper, regroupant entre autres, médecin, infirmières-puéricultrices, sage-femme ayant pour objectif de donner aux jeunes la possibilité de connaitre et de comprendre les dimensions de leur sexualité. C’est une formation au discernement , à l’autonomie et une éducation à la responsabilité.
    • Laure Chatelier :

Animer un dialogue philosophique autour d’une question

( entre 20 et 40 minutes en fonction de l’âge)

Conseils pour l’animateur :

– se donner des objectifs spécifiques à chaque séance.(avoir une idée des habiletés qu’il veut développer chez les enfants/faire varier les points de vue sur un même problème).

-Intervenir de manière interrogative par des questions ouvertes qui permettent de réfléchir et pratiquer des habiletés de pensée spécifiques (définition, exemple, contre – exemple…)

– créer un dialogue collectif et collaboratif (échanges avec questions/ réponses)

– encourager à se regarder mutuellement et s’écouter

– ne pas trop parler , se souvenir, relancer, récapituler

– doit être facilitateur de réflexion , repérer ce qui manque à la discussion,

aider à justifier la réflexion (ex : pourquoi c’est bien ? Est-ce que ça c’est toujours vrai ?…..

-Relancer le dialogue en problématisant(ex : peut-on dire ceci et cela en même temps ? vois-tu une différence entre ceci et cela ?)

-Multiplier les questions, encourager les hypothèses.

– repérer les préjugés (sur quoi te bases-tu pour dire ?…)Il ne faut pas moraliser les participants.

– l’animateur se présente comme quelqu’un qui peut se tromper, ne sait pas tout.

– Eviter les questions qui amènent aux confidences personnelles.

(s’interroger sur les valeurs communes)

  • Retour et bilan ( 3/ 5 mn)

Réfléchir sur l’atelier, la manière de réfléchir :

-Identifier ce qui peut poser problème ( bruit, bavardage, distribution de la parole…) et occasion de fixer quelques règles.

-Pensez-vous que nous avons appris quelque chose ?Que nous nous sommes bien écoutés ?

– Cela permet de relancer des  sujets pour les prochaines fois.

 

Un exemple d’atelier à partir du texte :

« L’anneau de Gygès »

Méthode didactique (Edwige  Chirouter)

Conférence de Ariane Thiran et Françoise Rijckevorsel le 19 janvier 2018.

Un temps de conférence pour changer de regard sur le conflit. En situation professionnelle, avec les élèves, les parents, les collègues, comment développer un cadre sécurisant pour que la communication soit efficace , comment faire respecter les règles avec autorité et respect ?
Ariane Thiran, de l’association « Sortir de la violence » a beaucoup travaillé avec l’Arche de Jean Vanier et propose lors de cette soirée un temps pour transformer le conflit en occasion de croissance, en laissant la relation ouverte, pour nous aider à ne plus subir les situations de conflit, mais à repérer « où commence la violence ».

Vous trouverez ci-dessous les ressources utilisées lors des animations :

 

  • Coopération :
    • La pédagogie coopérative,Jim Howden et Yviane Rouiller, La Chenelière
    • Apprendre avec les pédagogies coopératives, Sylvain Connac, ESF éditeur
    • Structurer le succès : un calendrier d’implantation de la coopération, Jim Howden, Marguerite Kopiec, La Chenelière
    • L’école du Colibri, la pédagogie de la coopération, Isabelle Peloux, Anne Lamy, Actes Sud, 2014
    • Mieux apprendre avec la coopération, Cahiers pédagogiques n°505, mai 2013
    • La personnalisation des apprentissages, Sylvain Connac, ESF éditeur, 2012
    • Pourquoi nous coopérons, Michael Tomasello
    • Cahiers Pédagogiques n°505, « Mieux apprendre avec la coopération », mai 2013
    • Memento « Agir sur le climat de classe et d’établissement par la coopération entre élèves » disponible https://www.reseau-canope.fr/climatscolaire/agir/ressource/ressourceId/memento-pour-la-cooperation-entre-eleves-au-college-et-au-lycee.html

     

    Bienveillance et éducative

    –          Parler pour que les enfants apprennent, Faber et Mazlish

    –          Eduquer sans punir, Thomas Gordon

    –          http://www.nonviolence-actualite.org/

    –          http://education-nvp.org/

    –          Contrat de respect mutuel : http://education-nvp.org/wp/wp-content/uploads/2013/01/respectFP01.pdf

     

    –          Cahiers pédagogiques n°481, « La classe, pour apprendre et vivre ensemble », avril-mai 2010

     

    Gestion de conflits :

    –          Conflit, mettre hors jeu la violence, Chronique sociale

    –          Sanctionner sans punir, Elisabeth Maheu, Chroniques sociales

    –          Programme « Graines de médiateurs » : http://www.universitedepaix.org/graines-de-mediateurs-le-dvd

     

Sophrologie :

« Sophrologie : champs d’application » Docteur Patrick-André Chéné éditions Ellébore
« L’enfant et la sophrologie » Isabelle Lefèvre-Vallée , éditions Ellébore
« l’adolescent est la sophrologie, s’épanouir sereinement » Isabelle Lefèvre-Vallée ,
éditions Ellébore
« Ma méthode de sophrologie pour les enfants » Carole Serrat Leducs éditions
« Calme et attentif comme une grenouille » Eline Snel éditions Les arènes